Archives de catégorie : GDRI RITMO

SEMINAIRE RITMO/GERM- 25 mai 2018

La prochaine séance RITMO-GERM aura lieu le vendredi 25 mai de 10h00 à 13h à la MAE, Université Paris Nanterre (salle communiquée ultérieurement).

Elle inclura quatre présentations de travaux qui feront l’objet d’une communication orale au workshop de Bonn sur le feu (Transformación, destrucción y creación: El fuego en el ritual mesoamericano), les 1er et 2 juin dans le cadre du GDRI RITMO :

El fuego, el cuerpo y sus transformaciones entre los tarascos prehispánicos de Michoacán, Mexico
Grégory Pereira, ArchAm

 Fogones y secuencia ritual de clausura en tiempos teotihuacanos (AD 250-350): un ejemplo del valle de Acámbaro, Guanajuato
Brigitte Faugère, UP1-ArchAm

Después del abandono: Ritos de fuego tardíos en la ciudad maya de Naachtun
Lydie Dussol, Philippe Nondédéo, Julien Sion, Dominique Michelet-ArchAm

Los fuegos nuevos rituales de los tlapanecos (me’phaa) del estado de Guerrero (México)
Danièle Dehouve, LESC

MESA TALLER (21-22/04/2018) : « La temporalidad de la acción ritual en Mesoamérica: discursos, textos e imágenes »

Vous trouverez ci dessous le programme de la mesa taller 

La temporalidad de la acción ritual en Mesoamérica: discursos, textos e imágenes

organisée par le GDRI RITMO dans le cadre du

Coloquio sobre Lenguas Otomangues y Vecinas

qui aura lieu les  21 et 22 avril  2018 à Oaxaca 

Programme-RITMO-COLOV

RITMO/EREA : discours rituels amérindiens, l’histoire et l’espace (20/12/2017)

Chères et chers collègues, chères et chers étudiants,


A l’occasion de la venue à Paris de Bruna Franchetto et Alessandro Lupo, le séminaire EREA et le GDRI RITMO sont heureux de vous inviter à une séance sur les discours rituels amérindiens, l’histoire et l’espace
le 20 décembre, de 10h à 13h, bâtiment Max Weber, salle de séminaire 2 (RdC), Université Paris Nanterre.

Elle sera suivie d’un buffet auquel vous êtes également conviés. Une excellente occasion de se retrouver avant la fin 2017!

Ritual discourse, historical narratives, culturally built identities and landscapes in a Southern Amazonian society
Bruna Franchetto  – Universidade Federal do Rio de Janeiro, CNPq
At the edge of Southern Amazon (Brazil), on the eastern tributaries of the Upper Xingu river, 600 Kuikuro speak a dialect of a language that is one of the two Southern branches of the Carib family, in the regional multiethnic and multilingual system known as ‘Upper Xingu’. During the last days of egitsü, the intertribal ritual celebrating dead chiefs, the main chief of the village which receives the invited villages performs a formal discourse called anetü itaginhu (chief’s speech). Each local group celebrates its own identity before the others chanting a gallery of founder chiefs, White people and old sites. The exegesis of the anetü itaginhu links its personages and images to orally transmitted akinhá(narratives). This presentation will briefly explore: (i) the co-indexation between different and extremely endangered verbal genres; (ii) how this ‘links’ are effective as explanations of an almost obscure formal discourse; (iii) if it is possible to speak of ‘historical’ narratives as a sub-genre distinct from ‘mythical’ narratives, as distinct regimes of collective memories in an Amazonian oral tradition; (ivhow narratives, ritual speeches and memories are rooted in the landscape as lived territory.

 

L’efficacité des mots dans les rituels de guérison chez les Nahuas de la Sierra de Puebla: théories indigènes et interprétations anthropologiques

Alessandro Lupo – Universitá di Roma Sapienza


Chez les Nahuas de la Sierra Norte de Puebla, la maladie peut avoir une causalité complexe, qui relie le déplacement d’organes internes et les déséquilibres thermiques à l’intervention d’êtres extra-humains. Ces derniers peuvent soit s’emparer d’une des composantes spirituelles de la personne (l’ombre) en produisant une baisse de ses fonctions vitales, soit introduire dans son corps des souffles (airs) qui causent son refroidissement et interfèrent avec sa vitalité. Quand le diagnostic établit une étiologie impliquant ce type d’entités, la thérapie prévoit des rituels au cours desquels les suppliques jouent un rôle fondamental. Du point de vue émique des Nahuas, les mots prononcés par le guérisseur servent à persuader les destinataires extra-humains de l’innocence du patient, de la nécessité qu’ils libèrent l’âme qu’ils ont capturée, et à les forcer à retirer leurs émanations mortelles. Selon le type de destinataire et les buts de l’action rituelle, les mots, le ton et le contenu des suppliques varient sensiblement, révélant la maîtrise des spécialistes sur ce type d’échange dialogique. Parallèlement aux invocations en nahuatl, sont également prononcées des prières catholiques – censées être dotées d’une quantité variable de force (de « chaleur »)–, qui sont dédiées au même titre que des offrandes, tels les bougies, les fleurs, l’encens et les nourritures rituelles que l’on dépose sur l’autel ou le sol en paiement pour ce qui est demandé. Les propriétés « thermiques » des prières catholiques ont l’effet supplémentaire d’agir indirectement sur le patient : l’ombre en reçoit la chaleur et doit en porter le poids. En conclusion, nous proposerons une réflexion sur la façon dont les conceptions relatives aux effets rituels des suppliques thérapeutiques peuvent rendre compte de leur efficacité sur les conditions de santé du patient, lequel – contrairement à maintes thérapies chamaniques – est le plus souvent absent de la scène rituelle, n’assistant pas à la performance du guérisseur. En effet, les mécanismes produisant l’activation des processus endogènes de guérison ne requièrent pas nécessairement la compréhension du sens littéral des discours rituels et la participation directe aux actes chamaniques, mais semblent se fonder sur leur capacité à extraire le malade de sa condition de patient et de le faire réagir de forme créative à la maladie.



Amicalement,
l’EREA & RITMO

Convocatoria taller international (21-22/04/18): « La temporalidad de la acción ritual en Mesoamérica: discursos, textos e imágenes »

La temporalidad de la acción ritual en Mesoamérica:
discursos, textos e imágenes

Mesa-taller RITMO

En el marco del Coloquio COLOV VIII (http://www.colov.org/)
Centro Académico y Cultural San Pablo, Biblioteca de investigación Juan de Córdova

OAXACA, 21 y 22 de abril 2018

Convocatoria

Séance GERM/RITMO (17/03/2017): Les termes de la temporalité…

Le 17 mars 2017, à partir de 14h

Nous nous retrouverons pour reprendre nos réflexions collectives autour des termes de la temporalité et rituel (Léxico RITMO) et de discuter des rencontres 2017.

N’hésitez pas à faire circuler vos propositions et définitions à l’avance.

Lieu :
Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie
Université Paris X, Nanterre
salle 304

Séance du GERM/RITMO (20/02/2017)

Le vendredi 20 février 2017, de 9h30 à 13h

Nous avons le plaisir de vous inviter à la réunion du GERM et du GDRI RITMO pour trois communications et leur discussion,

« Rapports de l’Homme à l’espace domestique en Terres Mayas : diversités des pratiques et croyances contemporaines. »
Johann Begel (ArchAm), Marie Chosson (INALCO-CESSMA), Cédric Becquey (EREA-LESC)

image1
© C. Becquey

Les rituels d’inauguration de maison ont, dans la vaste littérature ethnographique mayaniste, fait l’objet de nombreuses descriptions, plus ou moins détaillées, souvent sources d’inspiration pour d’autres disciplines telles que l’archéologie. Un retour sur près d’une trentaine de références de cette littérature, nous permettra d’interroger l’existence, en des temps et lieux différents, de pratiques et croyances partagées relatives aux traitements particuliers des édifices. Il s’agira notamment de questionner le caractère souvent jugé fondateur du rituel en examinant les circonstances de sa répétition, mais aussi son inscription, dans les catégories émiques, dans un complexe plus large de rituels visant au maintien du bien-être de l’individu. Cette contribution reviendra également sur les caractéristiques particulières attribuées aux maisons, considérées, selon les régions, comme animées ou non, espace « clos » ou non, etc. Enfin, plus qu’une analyse achevée, cette présentation aura aussi pour ambition de susciter des échanges comparatifs, préalable indispensable pour enrichir et d’approfondir nos recherches sur le sujet.

« Santas ánimas; santas calaveras. Relique, image et symbole du jours des morts à San José, Petén »
María del Rocío Maza García del Alba (EPHE)

© V. Vapnarsky
© V. Vapnarsky

Tous les 1er novembre, les membres catholiques de la communauté itza de San José, Petén mènent en procession de voeux l’un des trois crânes qui sont conservés dans l’église paroissiale. Toute la nuit durant, le crâne est conduit de maison en maison, où il est attendu et reçu avec des prières et des offrandes de nourriture, dans l’espoir d’obtenir la guérison d’un malade ou d’autres faveurs.
Quelles sont les sources du pouvoir attribué à ces têtes de morts ? Furent-elles au début des reliques de personnes notables du village ? Ou des images évoquant les divinités mayas de l’inframonde ? Ou encore des symboles employés par une association vouée aux âmes du purgatoire ? Afin de comprendre les origines de cette tradition ainsi que l’identité rituelle des trois crânes auxquels on donne les noms de santas ánimas ou santas calaveras, il faut interroger l’ensemble des processus historiques qui ont favorisé la conjonction de formes et de sens que cette cérémonie présente aujourd’hui.

« Le parcours des images dans le rituel des Huichol de San Andrés Cohamiata au Mexique : de la naissance dans le chant à la crémation matérielle »
Yann Hutin (EHESS)

© Y. Hutin
© Y. Hutin

Le cycle cérémoniel de la saison sèche des Huichol de San Andrés Cohamiata au Mexique se décline en une multitude de pratiques réalisées par des groupes unis par un système de charges rituelles durant cinq années. L’observation de ces pratiques invite à s’interroger sur les rapports qu’elles entretiennent avec certaines des images qui naissent dans le chant d’ouverture du cycle, et prennent ensuite corps dans des artefacts qui focalisent l’attention rituelle jusqu’à ce qu’ils soient brûlés au cours de la dernière cérémonie. Grâce à la valeur performative que leur confère le chamane-chanteur, l’énonciation de certains motifs du chant constituerait donc la prémisse de séquences d’actions que le groupe doit mener ultérieurement. Après avoir décrit les propriétés du chant, son cadre de référence, ainsi que les supports physiques du rituel, l’hypothèse qui sera discutée est celle de l’existence de représentations synthétiques du cycle cérémoniel qui associent schémas d’actions, usages d’objets et accomplissements rituels.

Lieu :
MAE, LESC
salle 308
Nanterre

Séance GERM/RITMO (06/02/2017) : Lexique temporalité et rituel

Le lundi 6 février 2017, de 10h à 13h

Nous avons le plaisir de vous inviter à la prochaine réunion du GERM et du GDRI RITMO,

Nous nous réunirons pour faire le point sur les avancées du lexique temporalité et rituel.

Cette réunion sera suivie d’un pique-nique à la bibliothèque Eric-de-Dampierre, en remerciement de tout le travail effectué fin 2016 pour l’intégration des documents au fonds maya, nous comptons sur votre présence.

Lieu :
LESC, MAE
Nanterre
Salle 304

Séance du GERM/RITMO (02/12/2016)

Le vendredi 2 décembre 2016, de 10h à 13h

Nous avons le plaisir de vous inviter à la prochaine réunion du GERM et du GDRI RITMO,

Nous nous réunirons pour faire le point sur les avancées du dernier colloque à Rome, nous réfléchirons à la constitution d’un lexique reprenant les principaux termes mentionnés tant à Royaumont qu’à Rome ou Izamal, et nous programmerons les activités du GERM pour les semaines et les mois qui viennent au travers de réunions régulières.

La séance se clôturera par un petit picnic (13-14h) offert par le GERM.

Lieu :

LESC, Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie, Université Paris
Nanterre
Salle 308

Colloque international (3-5/11/16): « El Tiempo en recomposiciones »

Du 3 au 5 novembre 2016,

Aura lieu le colloque international : 

« El tiempo en recomposiciones :
Enfoques interdisciplinarios sobre los rituales mesoamericanos »

Organisé par Alessandro Lupo (Sapienza Università di Roma) et Perig Pitrou (CNRS) dans le cadre du GDRI RITMO. 

Programme : cliquez ici

 

Lieu :
Faculté de Lettere e Filosofia
Cité universitaire, Rome
salle 304

Atelier GDRI RITMO: (3-4/07/2016) « La instauracion de nuevas temporalidades »

LA INSTAURACIÓN DE NUEVAS TEMPORALIDADES :
RITUALES DE FUNDACIÓN, RENOVACIÓN, NACIMIENTO Y ENTRONIZACIÓN EN MESOAMÉRICA

Atelier Izamal
Groupe de Recherche International : RITMO (CNRS, LESC, ArchAm)
Centro de Estudios Mayas (IIFL, UNAM)

 3-4 juillet 2016

 CECIDHY, Izamal, Yucatan, Mexique

Programme et résumés : télécharger ici

Los rituales de fundación son fundamentales para las sociedades mesoamericanas ya que movilizan espacios y objetos así como una serie de acciones cuya finalidad es establecer una nueva temporalidad, un nuevo “tiempo”, creando un antes y un después, y cierta discontinuidad en la vida de los objetos, de los espacios o de los seres humanos. Entendemos rituales de fundación en un sentido amplio como rituales que marcan un inicio, que éste concierne la ocupación de un espacio, un periodo de vida, un ciclo agrícola, la toma de un cargo político, etc. Dichos rituales de fundación/nacimiento/inauguración/entronización crean una articulación entre un tiempo pasado y un tiempo nuevo (continuidad/discontinuidad) cuyas modalidades deben ser analizadas, al igual que el papel de activación y de animación de los espacios (públicos o domésticos), de los objetos y de los seres que permiten estos rituales. En este taller, los análisis se podrán enfocar en los objetos materiales (objetos nuevos, reutilizados, reciclados, cotidianos sacralizados, destruidos o alterados, desechos…), en los espacios involucrados (residenciales, rituales, públicos o políticos…), en los seres (actores y/o transformados). Se dará especial atención a los procedimientos implicados en la creación de un tiempo o ciclo nuevo, sean estos operaciones gestuales o corporales (cortar, quemar, cocer, sembrar, destruir, envolver, mover, desplazarse, bailar…), discursos e intercambios verbales rituales u otros. Nos centraremos así en las acciones que permiten instituir algo nuevo, renovar, refundar, instaurando a veces cierta continuidad.

Séance du GERM (07/01/2016): GDRI RITMO

Le jeudi 7 janvier 2016, de 15h00 à 17h30

Nous avons le plaisir de vous inviter à une réunion d’information et d’organisation du

GDRI RITMO
Créer, détruire, transformer en Mésoamérique : les modalités des actions rituelles et leurs inscriptions temporelles

(Retours sur Royaumont 2015, Worshop à Izamal en juillet 2016, rencontre générale à La Sapienza de Rome à l’automne 2016, …)

et d’autres activités du GERM

 

Lieu :
Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie
Université Paris X, Nanterre
salle 308

GDRI RITMO (22-24/10/2015): Temporalités rituelles : séquences, processus et coordination des actions

Du 22 au 24 octobre 2015,

aura lieu la rencontre internationale de Royaumont intitulée :


« Temporalités rituelles : séquences, processus et coordination des actions«