Séance GERM (09/04/2015) : « Révolte des objets »

Le jeudi 9 avril 2015, de 10h à 12h

« Révolte des objets«  

Comme nous l’avions annoncé lors d’une réunion du GERM, nous voudrions explorer la possibilité d’engager un réflexion collective à partir d’un motif mythologique baptisé la « Révolte des objets », raconté dans diverses populations tant méso- que sud-américaines. Associés à des épisodes de catastrophes, ou de « fin du monde » suite à des éclipses – d’où notre envoi aujourd’hui pour être synchrone –, ces épisodes relatent en effet comment des objets tels que des marmites et autres artéfacts de la vie courante, se retournent contre leurs maîtres humains pour les dévorer.

Nous souhaitons aborder ce motif mythique moins comme un objet en soi que comme une porte d’entrée pour réfléchir, dans un cadre plus vaste, aux conditions d’imputation d’agentivité destructrice aux artéfacts et parfois aux animaux (susceptibles eux aussi de se révolter), ainsi qu’aux ponctuations mytho-cosmologiques catastrophiques, passées ou à venir, qui génèrent des transformations radicales dans l’ordre du monde au-delà de la société humaine, ou encore aux conceptions du vivant qui sous-tendent la  possibilité de concevoir de tels destructions/recréations.

Conformément à la pratique de l’interdisciplinarité au sein du GERM, nous souhaiterions évaluer la pertinence de l’étude de cette configuration – dont on ne fait ici qu’évoquer quelques composants –  pour des archéologues, des historiens ou des linguistes. Par ailleurs, il s’agira de juger de sa fécondité potentielle pour ouvrir un chantier comparatiste entre la Mésoamérique et les Andes – incluant peut-être aussi l’Amazonie bien que cette thématique y semble apparemment moins clairement représentée (ce qui peut aussi être intéressant par ailleurs).

A ce stade, nous avons réunis quelques textes et nous vous proposons de nous retrouver à la MAE le 9 avril en 10h et 12 h (salle 308). Lors de cette réunion préparatoire, nous vous exposerons de manière informelle les premières directions dans lesquelles un tel projet collectif pourrait s’engager. Nous vous invitons donc à assister à cette séance et, si vous en avez, à nous envoyer des données ou des références liées à la question de la révolte des objets.

Un pique-nique collaboratif fera suite à la séance.

Lieu :

LESC, Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie, Université Paris
Nanterre
Salle 308


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *