Caroline Cunill et Coralie Morand : ” Tribunaux du Yucatan pendant la période coloniale et au début du XXIeme siècle au Guatemala” – 03/02/2022

Chères et chers collègues, voici les informations de la séance du 3 Février et les résumés de nos deux communicantes à laquelle nous espérons vous voir nombreux.

Jeudi 03 Février 2022 09:30 – 11:30, Centre Malher, 9 rue Malher, salle rdj 1, Paris

Cette séance sera consacrée au rôle joué par les interprètes des langues mayas dans les tribunaux du Yucatan pendant la période coloniale et du Guatemala à la fin du XXe siècle.   

La place des interprètes indiens dans les tribunaux de l’Empire espagnol: étude du procès contre l’interprète maya don Hernando Uz dans le Yucatán du XVIIe siècle, Caroline Cunill (maître de conférence, EHESS)

En 1610, l’interprète maya don Hernando Uz fut accusé d’encourager une révolte contre le gouverneur de Tekax don Pedro Xiu. Les principales charges contre don Hernando furent centrées sur le rôle qu’il joua dans la traduction d’une série de plaintes contre don Pedro Xiu un an avant la supposée révolte. L’analyse du procès permet de mettre en évidence l’existence de trois types d’interprètes qui offraient leurs services de médiation linguistique et culturelle dans l’Empire hispanique: les Interprètes Généraux nommés officiellement par les autorités coloniales, les interprètes “personnels” des fonctionnaires espagnols et les interprètes qui travaillaient informellement pour les Indiens dans leurs batailles légales. Je montrerai que, malgré l’interdiction royale, les interprètes apportaient souvent des conseils juridiques aux parties et que la confiance envers la supposée “fidélité” de l’interprète façonnait la place qui était donnée à ces professionnels au sein des tribunaux coloniaux.

 

Traduction et transcription en contexte judicaire. Réflexions à partir d’un témoignage dans le cadre du procès pour génocide contre le peuple maya ixil (Guatemala), Coralie Morand (docteure, EREA/LESC)

En 2013, l’ex chef d’État de facto Efraín Ríos Montt était sur le banc des accusés d’un tribunal guatémaltèque, procès au cours duquel les juges devaient déterminer son éventuelle responsabilité dans la perpétration d’actes de génocide et de crimes contre des droits de l’Homme à l’encontre du peuple maya ixil au début des années 1980. La majeure partie des témoins et victimes appelés à témoigner à la barre étaient monolingues ixil et nécessitaient donc l’intervention d’un ou une interprète. Ces témoignages ont ensuite été retranscrits par le greffier lors de l’audience. Après l’édiction de la sentence, et malgré son annulation par la Cour Constitutionnelle, les épreuves du procès ont été publiées par une des associations partie civile au procès, le CALDH (Centro de Acción Legal en Derechos Humanos). L’ouvrage a ensuite été distribué gratuitement aux participants au procès, aux communautés et aux défenseurs des droits de l’Homme et est donc devenu représentatif de la voix des témoins des massacres de masse commis pendant la période contre-insurrectionnelle.

La diffusion de cette parole traduite et transcrite fait surgir des interrogations quant à la valeur du témoignage face à un tribunal, dans un contexte bilingue. Cette présentation sera donc l’occasion d’étudier, par l’exemple, le parcours d’hybridation d’un témoignage effectué en langue, par une femme ixil de Nebaj, victime du conflit armé. Les matériaux présentés sont issus de plusieurs sources qui permettent d’analyser le parcours et les nécessaires modifications de ce récit. À partir d’un montage vidéo effectué par une maison de production spécialiste de la défense des droits de l’Homme, nous nous intéresserons au témoignage de Cecilia Baca Gallego tel que déposé en ixil (shorturl.at/horJ8). Il sera confronté à la traduction, en direct, réalisée par l’interprète, et aux épreuves du procès publiés par CALDH. Ainsi, partant du cas particulier du contexte judiciaire, cette présentation soulèvera des questionnements quant aux choix indispensables à toute entreprise de traduction et de transcription, prémisses à une étude de plus grande ampleur de ces questions.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search