Séminaire GERM-Offrandes de crânes – J. Begel et J. Hiquet – 14/02/2019

Séminaire le 14 février de 13 h à 14h (noter le changement d’horaire) – Université Paris Nanterre – MAE- salle 304

Offrandes de crânes : l’assemblage d’offrandes Koxol dans l’aire maya.
Par Johann Begel et Julien Hiquet (ArchAm, Paris I Panthéon – Sorbonne).

Résumé :

Les offrandes de crânes dans l’aire Mésoaméricaine sont bien documentées par les sources archéologiques, ethno-historiques et iconographiques. De nouvelles découvertes sur le site classique de Naachtún dans les basses terres du Guatemala, ont requis des comparaisons intersites au-delà des quelques cas bien connus comme ceux du groupe de type E de Uaxactún. L’association d’une paire de vases céramiques avec le crâne humain qu’elles contenaient a été définie par l’archéologue William Coe comme l’ « assemblage d’offrandes » récurrent Koxol pour le site de Tikal. Les restes humains dans ces dépôts particuliers sont visiblement liés soit au sacrifice, soit aux sépultures voire aux pratiques post-funéraires. Jusqu’ici, aucune étude à grande échelle n’a été menée pour localiser de tels rituels de façon systématique à l’échelle du monde maya. En conséquence, cette analyse est le tout premier pas dans la tâche éminemment complexe d’appréhender le sens et l’objectif de ces offrandes si remarquables, mais aussi des dépôts votifs en général, souvent décrits dans la littérature mais encore très pauvrement compris.

Une sélection minutieuse a été entreprise pour ne conserver que les crânes isolés de tout contexte funéraire. Sur la base d’un corpus de 73 dépôts provenant de 27 sites -à ce jour-, cette présentation a pour vocation de classifier les variations de cet assemblage d’offrandes de crânes et de suivre sa diffusion dans le monde maya et au-delà, au travers du temps.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.