GERM/Anthropologie de la Nuit (27/04/17)

Le GERM et le « groupe Anthropologie de la nuit » ont le plaisir de vous convier au séminaire donné par notre collègue Rocío Noemi Martínez

le jeudi 27 avril 2017
11h00 à 13h00
(suivi d’un en-cas)

Ik’aletik : « les hommes noirs » et leurs identifications multimodales pendant la fête de k’in tajimol, « les jeux du soleil » (un carnaval maya tsotsil)

La complexité des personnages dont on traduit le nom littéralement par « les noirs » lors de la fête de k’in tajimol — la célébration la plus ancienne du calendrier maya-tsotsil actuel o’tol k’ak’al (« le compte des jours ») — se manifeste par les différents moyens de les personnifier, que ce soit par leurs vêtements et artefacts ou par les actions auxquelles ils participent durant les cinq jours de la fête.

Dans cette présentation, on tentera d’analyser les noms différents que les acteurs de la fête attribuent à ces personnages, évoqués dans un chant nocturne (riox) qui les fait surgir du monde des morts ; « sacrificateurs de notre-père le soleil et son épouse », jtotik max « nos pères singes « , ik’aletik ahau (« seigneur noir, seigneurs des vents »), tata ak’abal kaxlan (« père métis de la nuit « ), bankilal kaxlan (« frère aîné métis « ), pukuj (« démon ») xutax (« judas »), ik’al mut (« oiseau noir »)…

Ik’aletik :“los hombres negros”, sus identificaciones multimodales en la fiesta del k’in tajimol, “los juegos del Sol”, (un carnaval maya tsotsil)

La complejidad de estos personajes de los que se traduce literalmente su nombre como “los negros” en la fiesta del k’in tajimol (la fiesta más antigua del calendario maya-tsotsil actual, O’tol k’ak’al), se manifiesta a través de sus distintos modos de personificarlos ya sea por sus indumentarias y artefactos, pero también por las acciones en las que participan durante los cinco días de fiesta.

En esta presentación intentaremos analizar los distintos nombres que les dan a estos personajes los actores de la fiesta, también evocados en un canto nocturno (riox), que hace que se levanten del mundo de los muertos como: “sacrificadores del jtotik” (nuestro padre Cristo-Sol y su esposa), como jtotik max (nuestros padres monos), Ik’aletik ahau (Señores negros, señores del viento), Tata ak’abal kaxlan (padre mestizo de la noche), bankilal kaxlan (hermano mayor), Pukuj (el diablo), Xutax (Judas), ik’al mut (pájaro negro) …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *