Colloque international “Sociétés mayas millénaires : crises du passé et résilience”

“Sociétés mayas millénaires : crises du passé et résilience”

1er et 2 juillet 2011 – Musée du Quai Branly, Paris

Org. : M.-Charlotte Arnauld, Alain Breton, Richard Hansen, Jean-Paul Métailié, Dominique Michelet, Philippe Nondédéo, Fabienne de Pierrebourg, Juan Antonio Valdés.

Thème du colloque :

L’archéologie mayaniste et plus généralement l’archéologie du Guatemala, qui ont souvent partie liée avec le tourisme, traitent chaque site comme une entité sociopolitique en soi, dont l’histoire se termine le plus souvent par l’abandon de ses monuments, que la forêt finit par recouvrir. Cette image romantique est utile à la mise en scène des ruines. Pourtant les sociétés mayas et les autres sociétés anciennes n’ont pas disparu avec leurs cités ruinées et ne peuvent se réduire à leur site archéologique. La question de leur résilience est fondamentale, mobilisant les résultats des recherches archéologiques, épigraphiques et iconographiques les plus récents et formant l’arrière-fond de nombreuses hypothèses. D’autres graves crises ultérieures furent celles de la conquête espagnole et des épisodes de guerres postérieures. Tenter de les comprendre à distance dans l’éclairage d’un passé millénaire doit contribuer à donner du sens au présent. Ce colloque, qui a réunit une vingtaine de chercheurs internationaux, visait avant tout, dans la problématique des crises et de la résilience, à rassembler et à présenter les synthèses de recherche les plus récentes et les plus nouvelles concernant l’évolution de l’ancienne civilisation maya et des sociétés voisines, ainsi que les sociétés mayas actuelles.

 

Publication : M.-Ch. Arnauld, A. Breton, D. Michelet et Ph. Nondédéo (eds). 2013. (cliquer ici pour voir la publication)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *